France Bourse : actualité de la bourse de Paris

L'actualité de la bourse de Paris vous intéresse ? Rejoignez les membres de France Bourse et découvrez les judicieux conseils de Jean-David Haddad pour optimiser vos placements boursiers. Avec France Bourse, le Cac 40 et toute la bourse de Paris n'auront plus aucun secret pour vous ! Bourse et Cac 40 : c'est sur France Bourse que cela se passe.

Mot de passe oublié ? S'inscrire
Accueil >> Interviews >> Dimitri Bastis, PDG de Drone Volt, commente les progrès de son entreprise
Article du 07/01/2017

Interview du President de Drone Volt, Dimitri Batsis, réalisée le 6 Janvier 2017

Jean-David Haddad : Mr le Président de Drone Volt, bonjour, nos lecteurs suivent de près l’évolution de votre société, Drone Volt, et nous avons déjà réalisé deux interviews de vous dans nos colonnes. Pour cette nouvelle année, c’est donc la troisième interview que nous réalisons.

Dimitri Batsis : Bonjour, j’en suis enchanté et je souhaite une très bonne année à Francebourse et à ses lecteurs.

JDH : Mr Batsis, peut-on dire aujourd’hui que Drone Volt fait exactement le même métier qu’il y a 1 an, quand nous avons commencé à vous suivre ?

DB : C’est une très bonne question, à laquelle je répondrai effectivement que mon sentiment est de faire un métier différent ou du moins nettement plus large. Nous avions commencé par la distribution de drones, puis nous nous sommes engagés dans la R&D et la construction de drones en France, et aujourd’hui nous présentons non plus un seul modèle estampillé Drone Volt mais cinq, cela pour le CES de Las Vegas auquel nous participons en ce moment.

JDH : Quelques mots peut-être sur le CES de Las Vegas ?

DB : Oui il se tient en ce moment, du 05 au 08 janvier, nous sommes le seul fabricant de drones français coté à être présent puisque Parrot n’y est pas. Nous espérons, nous souhaitons des retombées intéressantes pour Drone Volt et son avenir, en tout cas c’est une formidable vitrine mondiale pour nous, ici aux USA, où nous venons tout juste de livrer nos premiers drones.

JDH : A plusieurs reprises j’ai fait remarquer que Drone Volt avait la particularité de doubler son chiffre d’affaire de trimestres en trimestres, d’années en années. Est-ce encore le cas aujourd’hui ?

DB : Oui en effet, grâce à un chiffre d’affaires record de 2 ME pour le dernier trimestre 2016, cela fait 6,8 ME pour l’année (non audité), à comparer à 1,7 ME en 2014, soit X 4 en 2 ans.

JDH : pensez-vous qu’il soit encore possible de doubler d’année en année ?

DB : c’est difficile de répondre, nous écrivons l’avenir chaque jour, en tous les cas mon équipe conseillée par Acting Finance, qui vient de finaliser le BP 2017 et 2018 est très optimiste sur la stratégie de Drone Volt.

JDH : pouvez-vous nous donner une indication sur les résultats ?

DB : les résultats... non, à ce jour cela me semble difficile.

JDH : L’entreprise était rentable en 2013 et 2014. N’espérez-vous pas retrouver bientôt l’équilibre financier ?

DB : L’objectif que nous allons tenter de réussir serait de renouer avec l’équilibre sur le quatrième trimestre 2017, mais cela dépendra de la vitesse à laquelle les grands groupes vont commencer à s’équiper. A ce jour je ne peux rien dire de plus, que d’espérer et de mettre tout en œuvre pour que cela soit possible.

JDH : vous avez fait récemment une petite augmentation de capital, dans quel but ?

DB : pour financer notre développement et combler le cash-burning. Nous voulons absolument maitriser notre cash-burning sur un an et aujourd’hui je suis en mesure de dire que nous le faisons.

JDH : Y-a-t-il une autre augmentation de capital de prévue ?

DB : à priori non.

JDH : comptez-vous diversifier votre activité dans les accessoires pour drones, qui sont très à la mode aujourd’hui ? Etre aussi un accessoiriste pour drones ?

DB : pas forcément car nous sommes plus sur des solutions métier, particulièrement prisées par nos grands clients, les grands groupes internationaux tels que Total ou SERP, filiale de VEOLIA, ainsi qu’un premier grand groupe américain coté au NYSE et les agences gouvernementales en Europe et en Afrique.

JDH : je vous remercie de cette interview et souhaite à Drone Volt de poursuivre sa trajectoire, nous ne manquerons pas de refaire un point prochainement.

DB : c’est moi qui vous remercie et qui remercie les lecteurs de Francebourse.

 
Retour à la liste d'article Inscription gratuite