Francebourse connait des difficultées technique. Nos techniciens font le maximum...

France Bourse : actualité de la bourse de Paris

L'actualité de la bourse de Paris vous intéresse ? Rejoignez les membres de France Bourse et découvrez les judicieux conseils de Jean-David Haddad pour optimiser vos placements boursiers. Avec France Bourse, le Cac 40 et toute la bourse de Paris n'auront plus aucun secret pour vous ! Bourse et Cac 40 : c'est sur France Bourse que cela se passe.

Mot de passe oublié ? S'inscrire
Accueil >> A la une >> A propos de la valorisation du CAC 40 : un point annuel par JDH
Article du 13/03/2017

A propos de la valorisation du CAC 40 : un point annuel par JDH

La semaine dernière, le chiffre est tombé. Un des chiffres que l'on attend chaque année : celui des bénéfices cumulés des 40 sociétés du CAC 40. Il est de 75.4 milliards d'euros. A la clôture de vendredi soir, soit à 5000 points quasiment, la capitalisation de l'indice CAC 40 est de 1405 milliards d'euros. Cela nous permet aisément de calculer le PER moyen du CAC 40 en divisant la capitalisation de l'indice sur les bénéfices cumulés et on obtient un PER de 18.6
L'an dernier, à la même époque, avec un CAC 40 à 4400 points, sa capitalisation était de 1230 milliards pour un bénéfice cumulé de 57 milliards soit un PER de 21.5. Un niveau beaucoup trop élevé et que j'avais indiqué comme beaucoup trop élevé. Il y avait alors 2 solutions : soit le CAC 40 baissait, soit les bénéfices devaient augmenter très fortement... ce qu'ils ont fait, leur taux de croissance ayant été plus important que celui de l'indice (+32% contre +13% pour le CAC 40).
Il y a 2 ans, le PER du CAC 40 était de 20.

Je rappelle que ce n'est pas tant le CAC 40 qu'il faut regarder mais la valorisation du CAC 40. Que l'on appréhende avec son PER (on n'a pas le choix, il serait trop compliqué de calculer une valeur d'entreprise et un EBIDTA cumulé surtout que chaque société n'utilise pas exactement les mêmes règles comptables pour ce qui est des résultats intermédiaires).
Je rappelle qu'au plus profond de la crise, le PER du CAC était descendu autour de 10.
Le PER du CAC 40 suit un cycle. Qui transcende complètement le cycle de l'indice lui-même et le détermine.
Ce que j'analyse, c'est que le PER du CAC, après la crise, n'a fait que monter d'année en année. Atteignant 20 en 2015 puis 21.5 en 2016 et désormais 18.6 en 2017. Autrement dit, ça y est, le PER du CAC 40 a entamé son cycle de baisse. Il devrait encore baisser sur les années à venir.
Les études empiriques sur le très long terme montrent que ce PER est de 10 environ en bas de cycle et de 20 environ en haut de cycle. Le haut de cycle a été atteint entre 2015 et 2016. Il est derrière nous.
Cela ne veut pas forcément dire que le CAC va fortement baisser sur les années qui viennent. La preuve : entre mars 2016 et mars 2017 le CAC 40 a gagné 13% alors que son PER a largement entamé son cycle de baisse.

Imaginez que le CAC 40 soit toujours à 5000 points dans un an et que les bénéfices cumulés aient progressé de 15% ; cela donnerait un PER à 16.1
Plus les bénéfices progresseront dans les années qui viennent, plus le CAC 40 n'aura pas de raisons de baisser. Mais si les bénéfices cumulés ne venaient à baisser un peu, rien qu'un peu, le CAC 40 démultiplierait désormais cette baisse. Car nous sommes entrés dans le cycle de baisse des bénéfices.
Il serait piégeux de se laisser enfermer dans l'idée d'un cycle de l'indice car c'est le cycle de la valorisation de l'indice qui compte.
Voilà, les bases des évolutions futures de l'indice sont posées à un moment où ce dernier se retrouve une nouvelle fois face à son "iceberg" qui se trouve actuellement à 5080 points. L'iceberg, je le rappelle, c'est la résistance oblique descendante qui chapeaute le CAC depuis le début du siècle.

Je ne me hasarderai pas à se stade de prévoir les évolutions du CAC.
Je pense simplement que le PER du CAC, dans un an, sera plutôt compris entre 16 et 18 qu'entre 18 et 20. Tout dépendra donc des évolutions bénéficiaires des sociétés qui composent l'indice.

Tous les 2 ans environ, j'effectue un scanning du CAC 40, valeur par valeur, pour affiner mes prévisions.
Le dernier scanning ayant eu lieu en 2015, il me semble être temps désormais de réaliser un nouveau scanning, juste après les résultats.
C'est donc à partir de maintenant, et jusqu'à fin avril voire début mai que vous allez recevoir mon avis sur chacune des valeurs du CAC. Chaque avis sera assorti d'une analyse graphique et parfois fondamentale.
A partir de maintenant, donc, c'est parti pour le scanning du CAC 40!


JDH
Francebourse.com
 
Retour accueil Inscription gratuite