Francebourse connait des difficultées technique. Nos techniciens font le maximum...

France Bourse : actualité de la bourse de Paris

L'actualité de la bourse de Paris vous intéresse ? Rejoignez les membres de France Bourse et découvrez les judicieux conseils de Jean-David Haddad pour optimiser vos placements boursiers. Avec France Bourse, le Cac 40 et toute la bourse de Paris n'auront plus aucun secret pour vous ! Bourse et Cac 40 : c'est sur France Bourse que cela se passe.

Mot de passe oublié ? S'inscrire
Accueil >> Interviews >> Le nouveau DAF de Drone Volt donne sa première interview à Francebourse!
Article du 07/08/2018

Le nouveau DAF de Drone Volt donne sa première interview à Francebourse!

Le tout nouveau DAF de Drone Volt, Sylvain Navarro, a donné sa première interview en tant que DAF de Drone Volt, au micro de Francebourse.

JDH: Bonjour Monsieur Navarro. Vous êtes le nouveau DAF de Drone Volt. A priori vous êtes issu du milieu financier, pouvez-vous nous en dire plus?

SN : Bonjour. Effectivement j’ai effectué toute ma carrière en salle des marchés, d’abord comme Sales, puis comme Responsable de la vente Actions chez H&Associés, DSF Markets et Invest Securities.

JDH : Pouvez-vous nus parler de vos premiers pas chez Drone Volt?

SN : J'ai rejoint Drone Volt le 22 mai dernier. Nous avons réalisé dès le mois de juin un placement privé de 2.15 millions d'euros et nous avons finalisé le contrat d'OCABSA (NDLR : Obligations convertibles avec bons de souscription associés). En juillet, nous avons publié le CA du premier semestre, qui a été marqué par 2 points majeurs :

-Baisse de l'activité distribution

-Forte augmentation de l'activité production et services

JDH : Quels commentaires faites-vous sur ces semestriels?

SN : Ces chiffres valident notre stratégie. Il faut bien comprendre que l'activité de distribution est inéluctablement amenée à se réduire au profit de l'activité de construction de drones, de constructeur aéronautique, beaucoup plus profitable. Ainsi malgré un CA global en baisse de 8% notre marge brute est ressortie en hausse de 4%

JDH : Que pouvez-vous dire sur le placement privé du mois de juin?

SN : Il a été réalisé à 0.6€ soit avec une décote de 11% par rapport au cours de bourse qui prévalait au jour du placement. Cela répond aux pratiques courantes des marchés financiers

JDH : Qui a souscrit?

SN : Beaucoup d'institutionnels français et nous sommes assez contents car nous cherchons de plus en plus ce type d’investisseurs pour nous accompagner sur le long terme. Drone Volt est à un tournant. Même si le marché boursier n'a pas changé sa perception de la valeur, nous remarquons que nous avons des institutionnels qui, eux, voient en nous une entreprise d'avenir. Je note que la signature du contrat avec l'armée française a sensiblement modifié la perception de Drone Volt auprès des marchés financiers.

JDH : Les institutionnels attirent les institutionnels, surtout dans un pays très institutionnalisé!

SN : C'est votre point de vue. En tous cas, cela valide la maturité de notre technologie car l'armée ne serait pas amusée à acheter des drones qui ne fonctionnent pas!

JDH : Avez-vous le sentiment que les actionnaires individuels sont lassés par les augmentations de capital?

SN : Je ne le pense pas d'autant plus que la société a développé de nouvelles technologies très pertinentes et validées par des contrats significatifs. Je rappelle que Drone Volt est encore en lice pour une soixantaine de contrats ou appels d'offres pour des grands comptes et agences gouvernementales.

JDH : Alors la question... c'est : à quand l'équilibre?

SN : On vise à être très proches de l'équilibre EBITDA en 2019.

JDH : Et les bénéfices nets?

SN : Ils suivront vite par la suite, avec 40 à 50% de marge brute pour l’ensemble du groupe et une forte hausse de notre activité, le seuil de rentabilité sera vite atteint. Nous ne communiquons cependant pas à ce stade de guidances précises.

JDH : Merci pour cet entretien

SN : Merci à vous.

 
Retour à la liste d'article Inscription gratuite