Francebourse connait des difficultées technique. Nos techniciens font le maximum...

France Bourse : actualité de la bourse de Paris

L'actualité de la bourse de Paris vous intéresse ? Rejoignez les membres de France Bourse et découvrez les judicieux conseils de Jean-David Haddad pour optimiser vos placements boursiers. Avec France Bourse, le Cac 40 et toute la bourse de Paris n'auront plus aucun secret pour vous ! Bourse et Cac 40 : c'est sur France Bourse que cela se passe.

Mot de passe oublié ? S'inscrire
Accueil >> Interviews >> Frederic Granotier (Lucibel) s'explique devant les lecteurs de Francebourse
Article du 31/07/2017

Frederic Granotier (Lucibel) s'explique devant les lecteurs de Francebourse

Suite aux récents mouvements sur le titre Lucibel, et aux polémiques déclenchées par ces mouvements, le PDG de Lucibel, Mr Granotier, répond aux questions de JDH pour les lecteurs de Francebourse.

JDH : Mr Granotier, bonjour. Je vous interviewe aujourd'hui au nom des lecteurs de Francebourse et des petits porteurs qui s'estiment lésés suite à l'enchainement récent d'évènements qui concernent Lucibel. Tout d'abord, merci d'avoir accepté de répondre dans l'urgence, la plupart des dirigeants de PME n'ont pas cette attitude de responsabilité. Si je résume la situation, un vent de colère monte contre vous car vous avez vendu des titres (certes en l'annonçant), avant les annonces de semestriels décevants, qui ont fait chuter le titre. Ce dernier chutant d'autant plus que les particuliers s'énervent et vendent...
Ma première question est donc la suivante : combien de titres avez-vous vendu via votre holding, et/ou directement?

FG : A titre personnel, je n’ai vendu aucune action sur l’année 2017. Ma société holding familiale, Etoile Finance, a vendu 164 372 titres en avril et mai 2017 et les DPS de l’augmentation de capital comme annoncé lors du lancement de l’opération le 28 mars 2017. Ces cessions ont été effectuées notamment par une vente, le 18/05/2017, d’un bloc de 100 000 titres au prix de 4,1€ (prix de l’augmentation de capital) à un investisseur qui n’avait pas été suffisamment servi lors de cette augmentation de capital et qui a souhaité se renforcer. Cette cession en bloc n’a donc pas pesé sur le cours de Bourse. Je tiens à préciser que cette cession a été organisée en toute transparence par l’intermédiaire de notre listing sponsor Euroland Corporate, qui a piloté notre augmentation de capital, et que toutes les déclarations ont été faites auprès de l’AMF.

JDH : Pourquoi avez-vous vendu ces titres? Bien que les motivations vous soient propres, les particuliers qui ont fait confiance à Lucibel ont droit à une explication...

FG : En avril 2015, dans le cadre d’une augmentation de capital de Lucibel, Etoile Finance avait souscrit pour 1 million d’euros d’actions à 4 € grâce à un emprunt in fine de 800 000 €. Etoile Finance avait souscrit ce montant significatif correspondant à sa quote-part dans le capital, à la demande d’Euroland Corporate en charge de l’opération et ce, afin d’en garantir le succès. Les cessions de titres Lucibel réalisées par Etoile Finance en 2017 et déclarées auprès de l’AMF ont été effectuées pour permettre à Etoile Finance de rembourser cet emprunt au 30 juin 2017. L’intégralité du produit des cessions a été affecté au remboursement de cet emprunt.

JDH : Quel est aujourd'hui votre position exacte (vous et votre holding) dans le capital de Lucibel?

FG : A ce jour, Etoile Finance et mon cercle familial détiennent 16,66% du capital de Lucibel, information qui a été mise à jour sur le site d’Euronext et de Lucibel le 11 juillet dernier.

JDH : Venons-en à présent aux semestriels. Sur une PME de la taille de Lucibel, les effets d'un contexte pré-électoral peuvent être désastreux. C'est ce qu'on vient de voir. Cela remet-il en cause l'ensemble de l'exercice 2017?

FG : Lucibel ayant une approche commerciale par « projets », un décalage de quelques mois dans la prise de commande comme cela s’est produit avant les élections présidentielles peut entrainer un report significatif du chiffre d’affaires. Mais je confirme que ce ralentissement conjoncturel n’aura pas d’impact sur la dynamique du Groupe à moyen terme et que nous enregistrons une reprise significative de l’activité depuis quelques semaines.

JDH : Je n'ai pas placé Lucibel dans le TOP 20 2017 car j'ai pour ma part toujours présenté l'exercice 2017 comme un exercice de transition et comme un exercice d'investissement en vue de préparer l'avenir. Confirmez-vous?

FG : C’est exactement la phase que nous traversons ! Nous avons décidé de réaliser à la fois des investissements de structuration et des investissements dans le développement du LiFi, notamment pour préparer la commercialisation de la 2ème génération qui sera mise sur le marché en septembre 2018.

JDH
: Le temps d'un chef d'entreprise n'est pas celui d'un investisseur particulier. C'est ce qui créé parfois des incompréhensions. Maintenez-vous vos ambitions pour 2020?

FG : Oui absolument ! Lucibel n’est pas une entreprise pour les actionnaires qui veulent « faire un coup » mais pour ceux qui sont intéressés par la création de valeur actionnariale sur le long terme. Lucibel a rapidement compris la nécessité de faire évoluer son modèle et d’investir dans la recherche et développement afin de proposer des produits innovants, comme le LiFi, technologie de rupture, dont l’adoption par le marché va se faire de façon progressive.

JDH : En quelques mots, quelles sont les innovations que vous allez sortir en 2017?

FG : Nous travaillons à la fois sur l’amélioration de la solution LiFi et également sur une autre innovation qui fera l’objet d’une communication au cours du 4ème trimestre 2017. Il s’agit d’une innovation vraiment intéressante qui suscite l’intérêt de tous les clients à qui nous la soumettons.

JDH : Le Li-fi à grande échelle est-il toujours prévu pour 2018?

FG : Nous confirmons la mise sur le marché en septembre 2018, de la 2ème génération de luminaires LiFi dont les performances techniques seront optimisées et le prix divisé par 3, ce qui permettra un déploiement plus significatif, notamment auprès des clients qui testent actuellement notre solution dans le cadre de pilotes et dont les retours d’expérience sont à la fois positifs et prometteurs. L’élargissement du LiFi au marché des particuliers est prévue à l’horizon 2020 et passe par la mise sur le marché d’une solution spécifique qui associe les fabricants de matériel informatique. Le parcours du LiFi est en cela très similaire à celui qu’a connu le Wifi …

JDH : Dernière question que se posent les petits porteurs : Lucibel aura-t-elle, du fait de sa dernière AK, les moyens financiers de tenir bon pour lancer son Lifi à grande échelle, et ne pas solliciter à nouveau le marché?

FG : Lucibel n’envisage aucune autre augmentation de capital, les fonds levés en avril dernier nous permettant de dérouler notre plan stratégique dans lequel le LiFi aura une part de plus en plus significative et nous donnant également les moyens de renforcer notre position dans le cadre d’opérations de croissance externe ciblées.

JDH : Mr Granotier, merci de ces éclaircissements! Nous vous retrouverons surement dans quelques mois pour une interview plus sereine et plus axée sur les nouveautés!

Francebourse.com

 
Retour à la liste d'article Inscription gratuite