Francebourse connait des difficultées technique. Nos techniciens font le maximum...

France Bourse : actualité de la bourse de Paris

L'actualité de la bourse de Paris vous intéresse ? Rejoignez les membres de France Bourse et découvrez les judicieux conseils de Jean-David Haddad pour optimiser vos placements boursiers. Avec France Bourse, le Cac 40 et toute la bourse de Paris n'auront plus aucun secret pour vous ! Bourse et Cac 40 : c'est sur France Bourse que cela se passe.

Mot de passe oublié ? S'inscrire
Accueil >> Apprendre la bourse >> Small caps et micro caps : comment investir?
Article du 21/01/2019

Small caps et micro caps : comment investir?

L'investissement sur les petites valeurs est une des spécialités de Francebourse.
Aussi voilà un point complet sur ces valeurs qui sont souvent celles ayant le plus de potentiel mais aussi le plus de risques intrinsèques.

D'abord qu'est-ce qu'une small cap?

Littéralement c'est une petite capitalisation boursière. Il n'y a pas de seuil précis faisant dire qu'une entreprise cotée en bourse soit une petite, moyenne ou grande capitalisation boursière. Cependant, on s'accorde en général à considérer qu'en dessous de 250 millions d'euros de capitalisation boursière, on est devant une small cap. Certains descendent ce seuil à 100 millions. Mais aux Etats-Unis c'est plutôt 1 milliard. En effet, sur les bourses américaines, il y a beaucoup plus que chez nous d'entreprises dépassant les 100 milliards de capitalisation (en France il n'y a que Total, Sanofi et LVMH), donc par effet de comparaison, le seuil en dessous duquel on est dans le cadre d'une small cap est plus élevé.

Où trouve-t-on les small caps?

En France, on trouvera les small caps sur les marchés qui leur sont dédiés comme Access/Acces plus (ex marché libre) et Euronext Growth (ex Alternext). Cela dit, on trouve aussi sur ces marchés quelques plus grandes capitalisations mais elles sont rares. Ainsi sur Euronext Growth, il n'y a que 6 entreprises dépassant les 250 millions de capitalisation boursière.
On trouve aussi des entreprises capitalisant moins de 250 millions sur l'Eurolist C, qui est un marché réglementé contrairement à ceux cités précédemment. Cela ne signifie pas que Access, Access Plus et Euronext Growth soient des marchés totalement anarchisés, mais leurs régles de fonctionnement et d'admission sont plus souples...


Pourquoi investir sur les small caps?

Investir sur les small caps, c'est déjà investir loin du CAC 40. Donc loin de l'ambiance médiatique qui règne autour des grandes sociétés. C'est aussi investir dans le tissus des PME et des ETI cotées en bourse, donc participer, parfois, à de belles aventures entrepreneuriales. C'est aussi pour l'actionnaire individuel, le choix de titres où il peut y avoir un très fort effet de levier. Car parfois "petit deviendra grand". Prenons l'exemple de Synergie, qui est aujourd'hui le leader français du travail temporaire. Le titre Synergie valait 2.70€ en 2003 alors qu'il en vaut 53€ aujourd'hui. En l'espace de 15 ans il a été multiplié par 20 environ, car ce qui était alors une PME capitalisant moins de 100 millions d'euros est devenu aujourd'hui un leader, désormais côté (depuis janvier 2018) sur le compartiment A (la cour des grands). Investir sur une small cap, c'est donc parfois, quand on fait le bon choix, accompagner sa croissance, voire son entreprise grossir et corrélativement s'enrichir. Encore faut-il faire les bons choix!

Les dangers des small caps.


L'investissement sur les small caps est statistiquement celui qui présente le meilleur effet de levier. Si on prend un indice représentatif de cette catégorie, le CAC Mid&Small, il a gagné 200% depuis le début 2012 alors que le CAC 40 a gagné 62% sur la même période. Seulement, c'est aussi là qu'il y a le plus de risques. Car ces sociétés, si elles font les mauvais choix peuvent rapidement se retrouver à court de trésorerie et parfois couler. Ruinant la mise des actionnaires. Imaginez une petite société vendant des produits de luxe. Un mauvais chois peut lui être fatale, alors qu'un mauvais choix pour un géant comme LVMH sera dilué dans l'ensemble de l'activité. C'est pourquoi il convient de faire preuve d'une sélectivité extrême dans ses choix. Et qu'il convient de s'informer sur la santé des entreprises en question, et, point crucial, sur leurs dirigeants.

Le cas des microcaps

Les microcaps sont aux smallcaps ce que les penny-stocks sont aux actions! Ce sont de toutes petites capitalisations, disons en dessous de 10 millions d'euros. Il peut s'agir de sociétés en pré-faillite, autrement dit de sociétés dont la capitalisation boursière a fondu, a été divisé par 10 voire par 100 en raison d'énormes soucis. Ce genre de valeurs sont à éviter par prudence car rares sont celles qui vont s'en sortir. Mais dans le cas général, les microcaps sont tout simplement de toutes petites entreprises, ayant parfois moins de 10 salariés et qui sont quand même cotées en bourse. On les trouve exclusivement sur Access.
Evidemment certaines vont grossir et valoir bien plus au bout de plusieurs années, mais cela n'est pas la règle mais plutôt l'exception. Ce genre de valeurs, très peu liquides par définition, nécessitent une énorme prudence de la part de l'actionnaire individuel et une très bonne connaissance du dossier, ce ne sont pas des titres sur lesquels investir au hasard

Francebourse.com
 
Retour à la liste d'article Inscription gratuite