Francebourse connait des difficultées technique. Nos techniciens font le maximum...

France Bourse : actualité de la bourse de Paris

L'actualité de la bourse de Paris vous intéresse ? Rejoignez les membres de France Bourse et découvrez les judicieux conseils de Jean-David Haddad pour optimiser vos placements boursiers. Avec France Bourse, le Cac 40 et toute la bourse de Paris n'auront plus aucun secret pour vous ! Bourse et Cac 40 : c'est sur France Bourse que cela se passe.

Mot de passe oublié ? S'inscrire
Accueil >> Interviews >> Interview de Sylvain Navarro, DAF de Drone Volt
Article du 14/09/2020

Interview de Sylvain Navarro, DAF de Drone Volt

Lors de sa nouvelle émission "Les Pros de l'Eco", coproduite avec TV Finance, et adossée à la collection de livres du même nom, Jean-David Haddad et la journaliste Clothilde Gagnon ont interviewé Sylvain Navarro, DAF de Drone Volt, après la flambée récente du titre et les différentes annonces réalisées par cette entreprise au cours du mois d'aout.
Voici le verbatim de l'interview de 7 minutes.

JDH : Nous parlons du monde d'après. Avec le confinement nous avons pu voir que les états ont mis en place un arsenal technologique pour contrôler les populations. Dans cet arsenal, les drones. Et nous allons donc donner la parole à un dirigeant d'une entreprise de drones.

CG : Sylvain Navarro, votre titre a flambé en bourse après des annonces importantes, récemment. Pouvez-vous nous en dire plus?

SN : Nous avons signé fin aout une lettre d'intention avec Aquiline Drone, qui est un acteur important du drone aux USA, et est pour Drone Volt une opportunité historique, qui nous donne accès au marché US avec un acteur majeur et très ambitieux. Cet accord est un accord de licences, de transfert de technologies, donc pas de CAPEX, pas d'OPEX, pas de BFR financier et juste des royalties qui vont tomber de manière mensuelle. Le contrat est en cours de négociation. Nous avons évoqué la lettre d'intention, et nous développerons dans les jours qui viennent sur les avancées des négociations. Rappelons que le marché US est le plus important au monde.

CG : En tant que Directeur financier, visez-vous la rentabilité rapidement?

SN : Si ce contrat aboutit, c'est une avancée exceptionnelle pour Drone Volt puisqu'à notre échelle on parle de quantités de drones très importantes, pouvant nous amener à la rentabilité. Par ailleurs, Drone Volt, c'est aussi un drone qui va être industrialisé d'ici la fin d'année, selon un accord en cours de finalisation avec Hydro Quebec. Un drone particulier pour le secteur de l'énergie, pouvant se poser sur les lignes haute tension pour faire des analyses des canaux de tension. Nous avons aussi beaucoup développé l'intelligence artificielle et pas seulement dans le secteur des drones. Enfin, un autre pilier de Drone Volt, c'est que nous sommes un acteur important en France dans la formation de pilotes et la demande augmente.

CG : Comme l'évoque JDH, dans le monde d'après, les drones seront de plus en plus utilisés. Sentez-vous un effet dans les ventes de tout cela?

SN : Drone Volt opère dans le secteur des drones professionnels, pas dans le secteur des drones grand public ou de loisir, dont le marché est trusté par les chinois et par une acteur français, Parrot. Drone Volt cherche à développer des applications particulières : lignes éléctriques, toitures, contrôle des populations comme l'évoque JDH.

JDH : Justement, est-ce que Drone Volt a participé au contrôle des populations pendant le confinement?

SN : Non, ce n'est pas dans l'ADN de Drone Volt. Néanmoins, il est évident que ce que nous développons en terme d'intelligence artificielle peut permettre d'analyser les comportements des foules ou les comportements routiers.

JDH : Quels sont les drones qui, aujourd'hui encore, interpellent les populations en disant "PORTEZ VOS MASQUES!"

SN : Il s'agit de drones ne nécessitant pas de la haute technologie. Un simple haut parleur sur un drone de loisir suffit. Là où il y a de la tachnologie c'est quand on fait de l'analyse d'image et de comportement.

JDH : Vos drones sont plus utilisateurs d'intelligence artificielle?

SN : Tout à fait, et de plus en plus : c'est ce qui distingue un drone lambda d'un drone pouvant avoir des applications beaucoup plus fortes.

CG : Merci beaucoup Sylvain Navarro!


Avec Les Pros de l'Eco et TV Finance.
Emission complète à retrouver ici en vidéo :
www.youtube.com

Francebourse.com
 
Retour à la liste d'article Inscription gratuite