France Bourse
Abonnez-vous

Le secteur du tourisme et le paradoxe de la récession qui arrive

Article du 25/07/2022
Je rappelle qu'une récession est de plus en plus probable. Donc une crise. Qu'on se le dise. En effet, comme cela a déjà été évoqué à plusieurs reprises, l'absence de croissance conjuguée à une forte inflation fait que nous sommes en stagflation, et la stagflation mène à une récession. De plus la hausse des taux d'intérêt renchérit le cout des crédits et accroit la probabilité d'un crédit crunch (contraction subite des offres de crédit des banques car ces dernières prennent peur). Pour le moment il n'y a pas encore de crédit crunch, mais il guette... Si la hausse des taux venait à se poursuivre.
Mais la hausse des taux fait une pause actuellement. C'est aussi ce qui donne une bouffée d'oxygène aux marchés.

La consommation des ménages sera évidemment impactée par la crise qui arrive.
Pourtant, paradoxalement, un secteur économique devrait bien s'en sortir, il s'agit de celui du tourisme.
En effet, comme c'est souvent le cas, la zone Euro est beaucoup plus perçue comme étant fragile par rapport à cette potentielle crise que les Etats-Unis, puisque cette crise serait due à la guerre économique avec la Russie qui nous revient en boomerang vue la dépendance des pays européens aux exportations russes et ukrainiennes aussi d'ailleurs (pas seulement le gaz mais les céréales et autres). De ce fait, la devise européenne est fuie des investisseurs. Alors que le Forex faisait preuve d'une étonnante stabilité depuis quelques années, voilà qu'il bouge pas mal ces derniers temps et dans un sens plutôt univoque : un affaiblissement de l'Euro par rapport aux différentes devises.

Voir par exemple notre analyse graphique par rapport au franc suisse :
www.francebourse.com

Aujourd'hui, il faut raisonner en économie mondialisée. A ce stade, la démondialisation reste un leurre.
Or, si on raisonne en économie mondialisée on peut se dire que même si les ménages français vont moins consommer et moins sortir, il y aura un afflux de touristes hors zone Euro qui profiteront d'un Euro particulièrement faible.
Et le raisonnement que nous faisons ici pour les ménages français peut aussi être fait pour les ménages espagnols ou italiens (les deux autres pays les plus touristiques de la zone Euro).

Par conséquent, le secteur du tourisme peut être tout à fait intéressant; mais il faut bien faire attention de sélectionner ses actions.

Voici quelques pistes et recommandations :
www.francebourse.com
Nos portefeuilles
Performances actualisées le 01/06/2022
Croissance : +837.8%%
Depuis sa création en 2001
Rendement : +244.2%%
Depuis sa création en 2012
Déposées à la Bibliothèque Nationale de France
Actuellement
Suivi de recommandation
Suivi de recommandation
Recommandation
Analyses technique
Analyses fondamentales