France Bourse
Abonnez-vous

Eolien : le secteur a le vent en poupe

Article du 07/11/2006
Même les fournisseurs alternatifs d’électricité s’intéressent à l’éolien. Poweo, premier fournisseur privé d'électricité et de gaz français, a annoncé deux investissements dans l'éolien conformément à son plan industriel.
Le premier passe par l'acquisition des "Moulins de Boulay", dans la Moselle, société porteuse d'un projet de construction d'un parc de quatre éoliennes pour une capacité totale installée de 10 MW. Le début des travaux est prévu au printemps 2007 pour une mise en exploitation au plus tard en janvier 2008. Sur le plan financier, cette acquisition de 12,3 millions d'euros est financée à 86%, soit 10,6 millions d'euros, par dette bancaire.
Le second, dans la Meuse, passe par l'acquisition de 24,5% de la société "La Rose des Vents lorrains" et porte sur cinq éoliennes pour une capacité totale installée de 11,5 MW. La construction du parc est en cours, la mise en exploitation est prévue pour janvier 2007. Sur le plan financier, l'investissement total s'élève 15,3 millions d'euros représentant pour Poweo un apport en fonds propres de 1,3 millions d'euros.
Les investissements dans l’éolien restent encore peu répandus. Pourtant le secteur bénéficie d’un cadre réglementaire très favorable, dans le cadre du protocole de Kyoto, des objectifs fixés par la Commission européenne. Pour la France, l'objectif est de produire 21 % de son électricité à partir d'énergie renouvelable. Aujourd'hui, le taux de production est de 14 %.
En Allemagne, premier pays mondial de l'éolien, on compte 18.000 mega watts (MW) installés à fin 2005. Au Danemark, l'éolien fournit déjà 20% de l'électricité du pays. En France, la marge de progression est énorme. En moyenne, on note que les parcs installés en France doublent tous les ans. Mais seuls 750 MWh sont installés alors que l'objectif gouvernemental est d'atteindre 10.000 MWh en 2010, ce qui équivaut à 5 000 éoliennes.
L'énergie éolienne est en outre compétitive, avec un prix de revient économique de 6 à 7 centimes par kwh, contre 4 centimes pour le nucléaire, par exemple.

Francebourse.com - Alexandra Voinchet


Nos portefeuilles
Performances actualisées le 01/12/2022
Croissance : 754%
Depuis sa création en 2001
Rendement : 247%
Depuis sa création en 2012
Déposées à la Bibliothèque Nationale de France
Actuellement
Avis JDH
Recommandation
Avis JDH
Analyses technique
Analyses fondamentales