Francebourse connait des difficultées technique. Nos techniciens font le maximum...

France Bourse : actualité de la bourse de Paris

L'actualité de la bourse de Paris vous intéresse ? Rejoignez les membres de France Bourse et découvrez les judicieux conseils de Jean-David Haddad pour optimiser vos placements boursiers. Avec France Bourse, le Cac 40 et toute la bourse de Paris n'auront plus aucun secret pour vous ! Bourse et Cac 40 : c'est sur France Bourse que cela se passe.

Mot de passe oublié ? S'inscrire
Accueil >> Interviews >> Dimitri Batsis (Drone Volt) s'exprime sur l'augmentation de capital et la R&D
Article du 12/11/2017

Dimitri Batsis (Drone Volt) s'exprime sur l'augmentation de capital et la R&D

Dimitri Batsis, premier actionnaire de Drone Volt, et anciennement PDG, s'exprime face à Jean-David Haddad au sujet de l'augmentation de capital réalisée actuellement, ainsi que de la R&D de son entreprise.

JDH : Dimitri Bonjour, je sais que nos lecteurs sont toujours friands de vous lire. Pouvez-vous nous expliquer clairement quelle est votre fonction exacte dans Drone Volt, à part être le premier actionnaire, depuis que vous avez quitté la fonction de Président Directeur Général?

DB : Depuis que je ne suis plus PDG, je m'occupe principalement de piloter, du superviser le pôle R&D, essentiel au développement d'une société comme la notre.

JDH : Ce pôle représente combien d'ingénieurs?

DB : Cinq en France, et six aux Pays-Bas, soit donc 11 personnes dont 4 docteurs. Cette équipe est indispensable à notre activité désormais clairement établie de constructeur de drones professionnels, nous avons besoin de cerveaux pour faire évoluer les produits.

JDH : A ce sujet, vous avez écrit cet été un ouvrage, "comment les drones vont changer nos vies". Parmi les innovations futures que vous citez dans cet ouvrage, y en a-t-il qui vont concerner Drone Volt à court ou moyen terme?

DB : Oui et non; nous n'allons pas nous positionner sur les drones espions qui ressemblent à s'y méprendre à des insectes, ni sur les drones ambulanciers, bien que nous fassions des essais de drones transportant jusqu'à 20 kilos... mais en revanche nous améliorons nos drones modulaires, le drone Hercule par exemple, qui ont aussi été cités dans ce livre.
Ainsi nous venons d'acheter une caméra à Aerialtronics. Nous avons intégré la technologie Nvidia à cette caméra, ce qui va permettre d'analyser en temps réel les images et influencer le vol du drone.

JDH : Pouvez-vous être plus concret pour nos lecteurs qui ne sont pas forcément des spécialistes du drone?

DB : Par exemple, supposons un drone qui survole un parking. Grâce à cette technologie, il aura en mémoire les plaques d'immatriculation des voitures volées; une fois repéré un véhicule volé, il se met au dessus d'un véhicule volé en vol stationnaire pour attendre que le conducteur arrive et donc l'identifier.

JDH : Très intéressant, et je présume que les applications dans la sécurité sont énormes...

DB : Tout à fait...

JDH : Et tout cela est opérationnel dès aujourd'hui?

DB : Opérationnel à 80%, les 20% restants ne concernant pas le hardware mais la programmation.

JDH : Quand est-ce que cette innovation pourra être mise sur le marché?

DB : Courant 2018. C'est une technologie exclusive que personne d'autre ne propose et qui pourra intéresser les organismes de sécurité du monde entier.

JDH : Si j'ai bien compris, c'est la carte Nvidia qui permet cela. Mais indépendamment de cette carte, qu'est-ce que la caméra achetée à Aerialtronics apporte en tant que telle?

DB : Un zoom x30, ce qui est énorme, et une vue thermique. Si je reprends l'exemple du parking, en le survolant on pourra voir quels sont les véhicules dont le moteur est encore chaud et ceux dont le moteur ne l'est plus.

JDH : Vous réalisez actuellement une augmentation de capital. A quoi servira-t-elle essentiellement?

DB : A racheter des sociétés comme Aérialtronics. Mais aussi à financer le développement des implantations existantes.

JDH : Avez-vous reçu des engagements de souscription?

DB : Oui, mais je ne m'occupe désormais que de la R&D. Et ne pourrais donc pas répondre précisément à cette question.

JDH : Quelle est votre part dans le capital de Drone Volt aujourd'hui?

DB : Elle est de 24.9% exactement.

JDH : Je vous remercie d'avoir accepté d'informer nos lecteurs.

DB : Tout le plaisir est pour moi.

Francebourse.com




 
Retour à la liste d'article Inscription gratuite