France Bourse
Abonnez-vous

BACCARAT : Résultats annuels 2020

Article du 30/04/2021

Mnemo : BCRA

Source :

align="center">Performances opérationnelles 2020 robustes

Résilience de Baccarat dans un contexte de crise sanitaire mondiale sans précédent

  • Baisse contenue du chiffre d'affaires à -11,3% à changes comparables (-11,8% en données publiées) ;
  • Ebitda positif ;
  • Structure financière renforcée avec un excédent de trésorerie net de 10,6 M€ en fin d'année ;
  • Evolution de l'actionnariat et fin de l'administration provisoire.

Chiffre d'affaires annuel : 144,7 M€

en baisse de -11,3% à changes comparables et -11,8% en données publiées

EBITDA (1) : 19,2 M€

(26,7 M€ en 2019)

Résultat opérationnel courant : 4,5 M€

(11,8 M€ en 2019)

Résultat opérationnel(1) : 4,2 M€

(9,6 M€ en 2019)

Résultat net part du groupe positif : 0,1 M€

(7,0 M€ en 2019)

Excédent financier net (1)(2) : 10,6 M€

(contre un endettement financier net de 3,4 M€)


  1. voir définitions ci-après.
  2. L'endettement (excédent) financier net tel que défini par le groupe n'inclut pas les passifs induits par l'application de la norme IFRS16 de 30,5 M€ à fin décembre 2020 (39,3 M€ à fin décembre 2019).




Le Conseil d'administration de Baccarat, réuni le 30 avril 2021, a arrêté les comptes consolidés de l'exercice clos le 31 décembre 2020. Le rapport financier annuel est mis à la disposition du public et déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers. Il peut être consulté sur le site Internet de la société à l'adresse www.baccarat.com, dans la rubrique « Publications ».

Hervé Martin, Directeur Général de Baccarat, a déclaré : « Baccarat a connu une année inédite en termes de difficultés opérationnelles dans un contexte mondial de crise sanitaire.

Cependant, la résilience de la marque, la force de nos collections en particulier de produits de table et décoration et la formidable capacité de mobilisation et d'adaptation de ses équipes, tant au niveau de la création, de la production que de la distribution de ses produits, ont permis une amélioration progressive des résultats après la fin du premier épisode de confinement généralisé au niveau mondial et en particulier en Europe.

Le rebond des ventes sur le second semestre et la reprise de la production à la manufacture dans des conditions sanitaires strictes conjuguées à une gestion rigoureuse des dépenses ont permis de réaliser des résultats opérationnels positifs avec un EBITDA de 19,2 M€.

Baccarat sort également de cette première année de crise sanitaire avec une structure financière renforcée : la performance opérationnelle et le ciblage des investissements ont généré une trésorerie d'un niveau élevé qui a permis d'atteindre à fin décembre 2020 un excédent de trésorerie brute de plus de 10 M€ par rapport à la totalité des dettes financières.

Tout au long de l'année, la priorité a été donnée à la sécurité et la santé des équipes, des clients et des partenaires de Baccarat et je tiens à remercier chacun des collaborateurs pour la mobilisation et la capacité d'adaptation dont ils ont fait preuve dans un environnement rendu encore plus compliqué par les changements de gouvernance intervenus également chez Baccarat au cours de l'exercice.

A présent, avec son nouvel actionnariat et la gouvernance récemment mise en place, le groupe Baccarat dispose des atouts nécessaires pour tirer parti de la désirabilité de sa marque et bénéficier des effets de reprise économique attendue avec la sortie de la crise sanitaire. »

Principaux indicateurs financiers

en milliers d'Euros 2020 2019
   
     
Chiffre d'affaires 144 743 164 032
Var. changes courants -11,8%  
Var. changes comparables -11,3%  
     
EBITDA PUBLIE(1) 19 187 26 671
en pourcentage du chiffre d'affaires 13,3% 16,3%
     
Résultat opérationnel courant 4 491 11 820
     
Autres produits et charges opérationnels (332) (2 174)
     
Résultat opérationnel 4 159 9 646
     
Résultat financier (2 986) (1 518)
     
Résultat net consolidé part du Groupe 64 7 037
     
(1) Cf. définitions ci-après. L'Ebitda hors impact IFRS16, indicateur interne de suivi de la
 performance du Groupe, s'établit à 9,4 M€ en 2020 contre 16,2 M€ en 2019.

Performances opérationnelles et financières


(en milliers d'euros)
Cumul
2020
Cumul
2019
Variation à changes courants Variation à changes comparables
Europe 52 127 59 587 -12,5% -12,4%
Amériques 25 166 30 119 -16,4% -14,8%
Japon 46 605 48 494 -3,9% -4,1%
Asie hors Japon 14 221 18 756 -24,2% -23,2%
Reste du Monde 6 625 7 076 -6,4% -6,3%
TOTAL 144 743 164 032 -11,8% -11,3%

En 2020, le chiffre d'affaires consolidé du groupe atteint 144,7 M€, en baisse de -11,3% à changes comparables par rapport à l'exercice précédent. Après prise en compte de l'impact négatif de l'évolution des parités monétaires, la baisse des ventes s'établit à -11,8% à changes courants.

Après une activité fortement obérée au premier semestre par le contexte sanitaire et les mesures de confinement total ou partiel (en baisse de -30,8% à changes comparables et -29,6% à changes courants), la tendance s'est progressivement améliorée avec une croissance des ventes de +5,0% en données comparables sur le second semestre. En effet, le troisième trimestre a affiché une baisse contenue à changes comparables de -0,9% et le quatrième trimestre a renoué avec la croissance à +8,8% et ce, malgré de nouvelles mesures de restriction dans certaines régions qui ont continué à peser sur l'évolution du chiffre d'affaires.

Toutes les régions ont affiché une croissance de leur chiffre d'affaires au quatrième trimestre, à l'exception de l'Asie hors Japon, compte tenu d'un effet de base 2019 défavorable lié à un volume significatif d'affaires spéciales sur la période.

L'e-commerce a poursuivi sa très forte accélération dans toutes les zones géographiques, tout au long de l'année, avec une contribution au chiffre d'affaires du groupe qui a plus que doublé sur l'exercice.

L'Europe affiche un chiffre d'affaires annuel de 52,1 M€ en recul de -12,4% à changes comparables
(-12,5% à changes courants) par rapport à 2019 avec une croissance du chiffre d'affaires sur le second semestre de +0,4% en données comparables. La forte progression des revenus des licences de marque, la performance en Europe de l'Est et sur l'e-commerce n'ont pas permis de compenser un niveau d'activité en retrait avec nos partenaires stratégiques BtoB et sur les points de vente (concessions et boutiques) qui ont fortement souffert des fermetures obligatoires et de la baisse des flux touristiques.

Au cours du second semestre 2020, un premier Baccarat Bar a été ouvert à Londres, dans l'enceinte de l'emblématique grand magasin Harrod's et a reçu un écho favorable lors des premiers mois d'activité malgré les contraintes liées aux différents confinements.

La région Amériques termine l'année avec un chiffre d'affaires de 25,2 M€ en baisse de -14,8% à changes comparables (-16,4% à changes courants) par rapport à 2019. Les ventes aux Etats-Unis, qui représentent plus de 90% de la zone, sont en retrait de -11,2% sur l'année en devises locales avec une reprise de l'activité à +2,7% sur le deuxième semestre, tirée par l'activité retail et en particulier par la croissance continue du e-commerce dont la contribution au chiffre d'affaires a plus que doublé sur l'année.

L'Activité en Amérique Latine est cependant restée très affectée par la pandémie tout au long de l'année.

Au Japon, le chiffre d'affaires 2020 s'établit à 46,6 M€, en retrait de -4,1% à changes comparables
(-3,9% à changes courants) par rapport à l'an passé. Le second semestre a connu un formidable rebond de l'activité à +13,1% en devises locales, sur tous les canaux de distribution et en particulier le
e-commerce dont le chiffre d'affaires a triplé sur l'exercice. La conclusion d'un partenariat stratégique BtoB au quatrième trimestre 2020 a également contribué à la croissance de l'activité.

En Asie hors Japon, le chiffre d'affaires de l'exercice s'inscrit à 14,2 M€ en baisse de -23,2% à changes comparables (-24,2% à changes courants) par rapport à 2019. Cette baisse résulte exclusivement d'un volume d'affaires spéciales significatif facturé au premier et au dernier trimestre de 2019 sur la zone. Exclusion faite de ce volume d'affaires, l'activité a connu sur le second semestre un rebond très significatif à +44,3%, notamment induit par l'augmentation de la consommation locale dans le réseau des points de ventes en Chine et à Hong Kong, la progression significative des ventes en ligne (+ 93,5%) et les livraisons aux distributeurs locaux.

Dans le reste du monde, le chiffre d'affaires atteint 6,6 M€ en 2020, en baisse de -6,3% à changes comparables (-6,4% à changes courants), le second semestre ayant affiché un rebond notable, en particulier au Moyen Orient, de +38,8% avec un quatrième trimestre record à +156,0% à changes constants.

L'EBITDA publié ressort à 19,2 M€ en 2020 contre 26,7 M€ en 2019. Hors impact lié à l'application de la norme IFRS16, l'EBITDA atteint 9,4 M€ contre 16,2 M€ en 2019. Cette évolution reflète principalement la baisse des revenus induite par les mesures de confinement qui n'a que partiellement pu être compensée par les économies de coûts d'exploitation, qu'elles aient été issues des mesures gouvernementales de soutien aux entreprises telles que le chômage partiel ou les plans de réduction de dépenses engagés par le groupe tant au niveau de la production que de l'exploitation du réseau de distribution. Le taux d'EBITDA publié sur chiffres d'affaires est en conséquence de 13,3% contre 16,3% l'an passé.

Le résultat opérationnel courant publié atteint 4,5 M€ en 2020 contre 11,8 M€ en 2019, reflet principalement de la baisse de l'Ebitda et d'une quasi-stabilité des dotations aux amortissements des immobilisations à 14,8 M€.

Les autres charges opérationnelles nettes, s'élèvent à (0,3) M€ en 2020 contre (2,2) M€ l'an passé. La reprise de provision non utilisée de 1,1 M€ à la suite de la résolution du préjudice amiante en 2020 n'a que partiellement compensé les charges non récurrentes de l'exercice dont principalement les coûts de fermeture de la boutique de Milan décidée en juillet 2020 par le Conseil d'Administration.

En conséquence, le résultat opérationnel publié s'élève à 4,2 M€ contre 9,6 M€ en 2019.

Le résultat financier représente une charge nette de (3,0) M€ contre (1,5) M€ l'an passé et intègre la comptabilisation de frais financiers sur les dettes de locations liés à l'application de la norme IFRS16, à hauteur de (0,9) M€. La baisse de (1,5) M€ par rapport à 2019 traduit le retrait du résultat de changes, les parités monétaires du yen et du dollar américain par rapport à l'euro ayant été plus défavorables à la clôture 2020 qu'en 2019. Le coût de l'endettement financier net est resté stable à (0,6) M€.

La charge d'impôt augmente de 0,2 M€ par rapport à 2019 pour s'établir à (1,1) M€ en 2020 en raison d'un impact positif non récurrent lié à la fiscalité différée en 2019, la charge d'impôt exigible ayant baissé en 2020.

Ainsi, le résultat net part du groupe publié est quasiment à l'équilibre (positif de 64 K€) après un plus haut niveau atteint en 13 ans à 7,0 M€ en 2019.

Flux de trésorerie et structure financière

en milliers d'Euros 2020 2019
   
     
Capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement 13 417 25 581
financier net et impôt    
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité 15 012 (1 644)
Impôt sur le résultat payé (1 593) (2 000)
     
Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles 26 836 21 937
     
Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissement (1 781) (8 247)
     
Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement (13 229) (16 217)
     
Variation de la trésorerie 11 826 (2 527)
     
     
Trésorerie d'ouverture 26 093 28 477
Effet de la variation des taux de change (660) 143
Variation de la trésorerie 11 826 (2 527)
Trésorerie de clôture 37 259 26 093

La trésorerie du groupe s'établit à 37,3 M€, en augmentation de 11,2 M€ par rapport à l'an passé (26,1 M€ au 31 décembre 2019).

Les activités opérationnelles ont permis de générer 26,8 M€ de trésorerie contre 21,9 M€ en 2019. En 2020, la capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement et impôt de 13,4 M€, en retrait de (12,2) M€ par rapport à l'exercice précédent en raison de la baisse de l'activité et du décaissement au titre des litiges (en particulier litige amiante), a été compensée par l'amélioration du besoin en fonds de roulement qui a généré un flux positif de 15,0 M€ en 2020 (dont 8,7 M€ de réduction de stocks) contre une consommation de (1,6) M€ l'an passé.

La trésorerie allouée aux opérations d'investissement s'élève à (1,8) M€ sur l'année contre (8,2) M€ en 2019, reflet principalement des arbitrages en faveur des investissements indispensables rendus nécessaires par la crise sanitaire.

La trésorerie allouée aux activités de financement représente un montant de (13,2) M€ contre (16,2) M€ l'an passé. Elle intègre, à hauteur de (10,3) M€, les variations des dettes locatives et intérêts sur contrats de financement IFRS16 (10,1 M€ en 2019) et (2,9) M€ de décaissements au titre du service de la dette contre (5,1) M€ en 2019, en raison principalement du remboursement de 4 M€ de la dette vis à vis de l'actionnaire majoritaire en vertu des clauses contractuelles en vigueur à l'époque.

  déc. 2020 déc. 2019
en milliers d'Euros    
     
Capitaux engagés 53 216 67 771
     
Capitaux Propres 63 847 64 327
     
Endettement financier net (EFN) (1) dont (10 631) 3 444
Endettement financier brut long terme 17 297 17 297
Endettement financier brut court terme 9 554 12 275
Trésorerie (37 259) (26 095)
Juste-valeur des instruments financiers actif (224) (94)
Juste-valeur des instruments financiers passif 1 61
     
     
EFN / Capitaux propres N/A 5,4%
EFN / EBITDA (hors IFRS 16) N/A 0,2
     
     
(1) voir définition ci-après. L'endettement financier net tel que défini par le groupe n'inclut pas les passifs IFRS 16 (s'élevant à 30,5 M€ à fin décembre 2020 contre 39,3 M€ à fin décembre 2019).

À fin décembre 2020, Baccarat confirme la solidité de sa structure financière dans un contexte économique particulièrement difficile en présentant un excédent de trésorerie par rapport à son endettement financier brut (hors impact IFRS16).

Le rebond de l'activité sur le second semestre, conjugué à une gestion rigoureuse des coûts d'exploitation et du besoin en fonds de roulement, permet à Baccarat de clôturer l'exercice 2020 avec un excédent financier net de 10,6 M€ contre un endettement financier net de 3,4 M€ à fin décembre

2019.

Cet excédent financier net de 10,6 M€ est composé principalement d'une trésorerie brute de 37,3 M€ nette des dettes financières d'un montant total de 26,9 M€ (hors passifs financiers induits par la norme IFRS16), dont 17,3 M€ de financement long terme à échéance du 31 décembre 2022 auprès de l'actionnaire majoritaire Fortune Legend Limited et 9,2 M€ de tirage de lignes de crédit court terme.

Sur le plan de la liquidité, au 31 décembre 2020, le groupe dispose d'une trésorerie de 37,3 M€ (contre

26,1 M€ au 31 décembre 2019) et d'un total de 18,4 M€ de lignes de crédit (15,0 M€ au 31 décembre

2019), dont 9,2 M€ ont été tirées au 31 décembre 2020 (12,2 M€ au 31 décembre 2019).

Evènements postérieurs à la clôture :

Assemblée Générale du 15 avril 2021

Pour rappel, à la suite de la remise par les administrateurs provisoires de Baccarat de leur rapport au Tribunal de commerce de Nancy le 7 janvier 2021 et de la réception des éléments d'information requis auprès des différentes parties prenantes, le Tribunal a, par ordonnance en date du 10 février 2021, ordonné aux administrateurs provisoires de convoquer une assemblée générale des actionnaires dans les délais légaux et d'y assister. Cette assemblée générale dont l'ordre du jour a porté notamment sur l'approbation des comptes de l'exercice 2019 et le renouvellement d'une partie du conseil d'administration s'est tenue le 15 avril dernier. 

Gouvernance – Assemblées générales

Nouvelle composition du conseil d'administration et de ses comités

Compte-tenu des six nominations approuvées par l'assemblée générale du 15 avril 2021 et à la suite du conseil d'administration réuni dans la foulée, et comme annoncé sur le site de Baccarat le 26 avril dernier, les fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général de Baccarat ont été à nouveau dissociées et le conseil, reflétant l'évolution récente de l'actionnariat de la Société, est désormais composé comme suit :

  • Monsieur Bryant Stone, président du conseil d'administration, (1)
  • Monsieur Hervé Martin, directeur général et administrateur, (1)
  • Monsieur Ben Burger, administrateur, (1)
  • Monsieur Erwan Stervinou, administrateur, (1)
  • Monsieur Stephen Ezekiel, administrateur, (1)
  • Madame Marie-Vorgan Le Barzic, administrateur indépendant, (1)
  • Madame Margareth Henriquez, administrateur indépendant, (depuis le 21 juillet 2014)
  • Madame Laurence Nicolas, administrateur indépendant (depuis le 19 juin 2018).

(1) nouvellement nommé

Nouvelle présidence du conseil – Confirmation et renforcement de la direction du Groupe

Le conseil d'administration ainsi remanié a confié sa présidence non-exécutive à Monsieur Bryant Stone.

A ses côtés, Monsieur Hervé Martin, qui assurait depuis le 5 octobre 2020 la direction opérationnelle du Groupe sous l'égide des administrateurs provisoires, a été confirmé dans son rôle par le conseil d'administration en tant que nouveau directeur général de la Société.

Ce dernier sera secondé par Monsieur Rémi Grosjean, désigné comme directeur général délégué de la Société.

Les éléments de rémunération du directeur général et du directeur général délégué ont fait l'objet d'une communication en ligne sur le site de Baccarat en date du 26 avril 2021.

Assemblée générale 2021 appelée à statuer sur les comptes 2020 (à venir)

L'assemblée générale tenue le 15 avril 2021 ayant par ailleurs approuvé les comptes de l'exercice 2019, l'assemblée générale sera à nouveau convoquée au cours du second trimestre 2021 afin de statuer, notamment, sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2020. La date et les modalités de cette assemblée seront communiqués prochainement.

Fin de l'administration provisoire

Compte-tenu de la nouvelle gouvernance mise en place, le juge des référés du tribunal de commerce de Nancy, par ordonnance rendue le 21 avril 2021, a mis fin aux missions d'administrateurs provisoires que remplissaient Maîtres Frédéric Abitbol et Christophe Gelis depuis le 7 septembre 2020 et commué leur mission en mandat ad hoc.

Pour une période transitoire, les mandataires ad hoc auront un rôle de suivi de l'activité de la Société et de son actionnariat, dans un souci de transparence.

Dans le cadre de cette nouvelle étape, la direction entend poursuivre le développement de la Société.

Offre publique d'achat simplifiée obligatoire

Dans le cadre de la préparation de l'offre publique d'achat obligatoire selon la procédure simplifiée devant être prochainement déposée par les nouveaux actionnaires de contrôle de la Société agissant de concert par l'intermédiaire de FLL qui contrôle 97,1% des actions de Baccarat, le conseil d'administration de la Société, lors de sa réunion du 15 avril 2021, a :

  • pris acte de la désignation par la Société du cabinet Ledouble en qualité d'expert indépendant au sens de l'article 261-1 du règlement général de l'AMF et confirmé cette désignation en tant que de besoin, et
  • constitué en son sein un comité ad hoc, en charge du suivi des travaux de l'expert indépendant et la préparation de l'avis motivé à rendre par le conseil d'administration relatif à l'intérêt et aux conséquences de l'offre pour la Société, ses actionnaires et ses employés.

Il est par ailleurs rappelé que les actionnaires de contrôle à l'origine de l'offre publique d'achat à venir ont déclaré leur intention de demander à l'AMF la mise en œuvre d'une procédure de retrait obligatoire à l'issue de la réalisation de l'offre.

Le calendrier envisagé et les modalités de cette opération seront prochainement détaillés lors de la publication du projet de note d'information que l'initiateur déposera auprès de l'AMF.

Dans ce contexte, la cotation du titre Baccarat est suspendue depuis le 16 décembre 2020.

Avenant au contrat de Prêt vis-à-vis de Fortune Fountain Limited

Le Conseil d'administration au cours de sa réunion du 15 avril 2021 a autorisé de modifier à nouveau les termes des prêts accordés par Fortune Legend Limited (FLL) afin (i) de suspendre le versement des intérêts courus au titre des financements consentis par FLL pour la période 2020 et 2021 qui seront dus à compter du 1er janvier 2022 et (ii) proroger à nouveau, jusqu'au 31 mars 2022, le délai pour mandater une banque d'affaires et fournir au Prêteur des offres de refinancement alternatif des prêts consentis, et fixer au 31 décembre 2025 la date de remboursement final desdits prêts qui représentaient un total de 17,3M€ au 31 décembre 2020.

Perspectives :

2020 restera sans doute une des années les plus compliquées à laquelle a été confrontée Baccarat.

Dès le début de la crise sanitaire, priorité a été donnée à la préservation de la santé et la sécurité de ses salariés, de ses clients et de ses partenaires. Les mesures nécessaires pour adapter sa base de coûts et atténuer les effets de la baisse d'activité sur sa profitabilité ont également été prises, ce qui a permis à Baccarat de clôturer l'année 2020 avec une structure financière renforcée.

Si l'espoir d'un retour en 2021 à une situation normalisée des marchés mondiaux en sortie de pandémie est malheureusement déçu, en tous cas sur la première moitié de l'année, Baccarat aborde 2021 avec confiance et croit en la poursuite de sa croissance.

La maison Baccarat, forte de son rebond très notable du quatrième trimestre 2020 souhaite effacer rapidement le trou d'air du printemps 2020 créé par la première vague de la crise du Covid19. En 2021 en s'appuyant sur une situation capitalistique clarifiée, en profitant des tendances de consommation favorables relevées sur la fin de l'année, en capitalisant sur ses positions de marché les plus fortes au Japon ou aux USA notamment, et sur le succès confirmé de ses collections, Baccarat se projette sur une année de croissance des ventes. Mais surtout la maison Baccarat s'engagera avec ambition sur deux axes de développement à potentiel significatif : la construction de la présence en Chine et en Asie du Sud Est et la croissance des ventes en ligne.

Grâce à la mobilisation des équipes et à la force démontrée de sa marque, Baccarat entend renforcer son leadership mondial dans son domaine et prévoit de s'engager dans une stratégie ambitieuse de croissance. Cette stratégie visera à améliorer les fondamentaux de la rentabilité à long terme de l'entreprise et à poursuivre le renforcement de ses équilibres financiers malgré la reprise d'un niveau significatif de l'investissement.

Retrouvez l'intégralité de l'information financière du groupe Baccarat sur le site Internet www.baccarat-finance.com ou sur www.actusnews.com.

Contacts

Baccarat

Pascale Amiel, CFO

Caroline de Laurens, Directrice des relations presse et publiques

Tél : 01 40 22 11 00

A propos de Baccarat

Baccarat (Paris, Euronext, BCRA) est une marque de luxe française internationalement reconnue comme un leader des produits en cristal haut-de-gamme et exclusifs. Depuis sa création en 1764, la société, dont la Manufacture est basée à Baccarat en Lorraine, est synonyme d'un savoir-faire unique et symbole de l'Art de Vivre à la Française. Depuis plus de 250 ans, la marque a inspiré des créateurs de renom du monde entier. Allant des luminaires d'exception à l'art de la table, des objets de décoration uniques à des bijoux raffinés et du flaconnage sur mesure, les produits de la marque et sa tradition d'excellence sont largement distribués à travers le monde.

Depuis le 23 décembre 2020, Baccarat est indirectement et majoritairement contrôlée par Tor Investment Management LP (pour le compte des fonds dont elle assure la gestion), qui contrôle et détient la majorité du capital de Fortune Legend Limited Sàrl, société immatriculée au Luxembourg laquelle détient elle-même 97,1% du capital et des droits de vote de Baccarat.

Retrouvez tout l'univers de Baccarat sur www.baccarat.com
www.baccarat.com


BACCARAT – Résultats de l'année 2020

Principales définitions

Chiffre d'affaires à changes courants et à changes comparables :

Le chiffre d'affaires à changes courants correspond au chiffre d'affaires publié. Le retraitement opéré pour obtenir le chiffre d'affaires à changes comparables consiste à convertir le chiffre d'affaires de l'exercice précédent libellé en devises étrangères aux taux de change de l'exercice en cours afin de neutraliser les effets des fluctuations des parités monétaires sur l'évolution de l'activité.

Résultat opérationnel courant :

Le résultat opérationnel total de Baccarat inclut l'ensemble des produits et coûts directement liés à l'activité, que ces produits soient récurrents ou qu'ils résultent d'opérations atypiques ou ponctuelles.

Les « Autres produits et charges opérationnels » regroupent les éléments inhabituels, significatifs qui sont de nature à affecter la performance économique de l'activité opérationnelle.

En conséquence, pour le suivi de la performance opérationnelle du groupe, Baccarat utilise comme solde intermédiaire de gestion le résultat opérationnel courant, défini comme la différence entre le résultat opérationnel et les « Autres produits et charges opérationnels ».

EBITDA :

Le groupe utilise pour le suivi de sa performance opérationnelle un solde intermédiaire de gestion, l'EBITDA. Cet indicateur correspond au résultat opérationnel courant augmenté des dotations aux amortissements et, le cas échéant, des provisions (nettes de reprises) sur immobilisations et des dotations aux provisions sur engagements au titre des avantages accordés au personnel (nettes de reprises) comptabilisées en résultat opérationnel courant. Les dotations nettes de reprises sur provisions courantes et non courantes ne sont pas retraitées dans le calcul de l'EBITDA.

Comme suite à l'application de la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 et l'option prise par le groupe pour l'application de la méthode rétrospective simplifiée, le groupe utilisera, à des fins de comparaison, deux notions d'EBITDA : l'EBITDA « publié » tenant compte des impacts IFRS 16 et l'EBITDA hors impact IFRS 16 excluant l'impact de cette nouvelle norme.

Un rapprochement entre le résultat opérationnel courant et l'EBITDA avec et sans impact IFRS 16 est fourni dans les notes annexes aux comptes consolidés au 31 décembre 2020.

Capitaux engagés :

Les capitaux engagés représentent la somme des capitaux propres et de l'endettement financier net.

Endettement financier net :

L'endettement financier net est constitué de l'endettement financier brut incluant les intérêts courus et non échus diminué de la trésorerie telle que définie par la recommandation 2009R-03 du Conseil National de la Comptabilité. L'endettement financier net inclut la totalité de la juste valeur des instruments financiers comptabilisés à l'actif et au passif du bilan mais n'inclut pas les passifs financiers (« dettes locatives ») résultant de l'application de la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019. Dans le cas où le montant de la Trésorerie excède la montant de l'endettement financier brut tel que défini, le Groupe utilise le terme d'« Excédent financier net ».


BACCARAT – Résultats de l'année 2020

Etats Financiers

Compte de résultat consolidé

(en milliers d'euros) Exercice 2020 Exercice 2019
Chiffre d'affaires 144 743 164 032
     
Autres produits de l'activité 103 356
Achats consommés y/c variation de stocks (23 101) (23 128)
Charges de personnel (56 224) (64 580)
Charges externes (39 739) (48 690)
Impôts et taxes (1 646) (1 503)
Dotations aux amortissements (14 797) (14 713)
Dotations aux provisions nettes de reprises (3 360) 745
Autres produits et charges opérationnels courants (1 488) (699)
     
Résultat opérationnel courant 4 491 11 820
     
Autres produits et charges opérationnels (332) (2 174)
     
Résultat opérationnel 4 159 9 646
     
Produits de trésorerie et équivalents de trésorerie 9 11
Coût de l'endettement financier brut et des dettes de location (1 544) (1 563)
Autres produits et charges financiers (1 451) 34
     
Résultat financier (2 986) (1 518)
     
Résultat avant impôt et résultat des entreprises mises en équivalence 1 173 8 128
     
Charge d'impôt sur le résultat (1 148) (993)
Résultat dans les entreprises mises en équivalence 20 (33)
     
Résultat net de l'ensemble consolidé 45 7 102
Dont résultat net Part du Groupe 64 7 037
Dont résultat net Part des intérêts non contrôlés (19) 65
     
nombre moyen pondéré d'actions 830 713 830 713
nombre moyen pondéré d'actions (dilué) 830 713 830 713
Résultat de base par action (en euros) 0,08 8,47

Etat du résultat global consolidé

(en milliers d'euros) Exercice 2020 Exercice 2019
Résultat net de l'ensemble consolidé 45 7 102
     
Autres éléments du résultat global :    
Réévaluation du passif (de l'actif) net au titre des régimes à prestations définies (1) (75) (693)
Eléments non recyclables en résultat (75) (693)
Ecarts de conversion (477) 198
Variation de juste valeur et transferts en résultat liés aux instruments financiers 27 184
Eléments recyclables en résultat (450) 382
     
Autres éléments du résultat global net d'impôt (525) (311)
     
Résultat global total (480) 6 791
     
Dont Part du Groupe (405) 6 714
Dont Part des intérêts non contrôlés (75) 77
     
(1) nettes d'impôt

Etat de la situation financière consolidée

ACTIF    
     
(en milliers d'euros) 31/12/2020 31/12/2019
Immobilisations incorporelles 227 485
Immobilisations corporelles 27 899 32 612
Droits d'utilisation sur contrats de location 29 640 38 798
Titres mis en équivalence - -
Autres actifs financiers non courants 5 205 5 527
Actifs d'impôts différés 4 821 4 769
Actifs non courants 67 792 82 191
Stocks et en-cours 35 877 48 049
Créances clients et comptes rattachés 26 629 26 260
Créances d'impôts exigibles 599 769
Autres actifs courants 7 428 7 890
Autres actifs financiers courants 314 511
Juste valeur des instruments financiers 224 94
Trésorerie et équivalents de trésorerie 37 259 26 095
Actifs courants 108 330 109 668
Total Actif 176 122 191 859

 

PASSIF    
     
(en milliers d'euros) 31/12/2020 31/12/2019
Capital social 20 768 20 768
Primes liées au capital 24 829 24 829
Réserves 22 651 15 661
Réserves de conversion (5 056) (4 634)
Résultat de l'exercice 64 7 037
Capitaux propres - Part revenant au groupe 63 256 63 661
Part revenant aux intérêts non contrôlés 591 666
Capitaux propres 63 847 64 327
Emprunts et dettes financières long terme 17 297 17 297
Dettes locatives long terme 21 883 29 993
Provisions pour retraites et autres avantages similaires 8 226 8 427
Provisions 2 846 5 480
Autres passifs non courants 61 67
Passifs d'impôts différés 44 51
Passifs non courants 50 357 61 315
Provisions 589 2 887
Dettes fournisseurs et comptes rattachés 15 688 17 805
Autres passifs courants 26 504 22 439
Dettes financières court terme 9 554 12 275
Dettes locatives court terme 8 651 9 346
Juste valeur des instruments financiers 1 61
Passifs d'impôts exigibles 931 1 404
Passifs courants 61 918 66 217
Total Passif 112 275 127 532
Total du passif et des capitaux propres 176 122 191 859

Tableau de flux de trésorerie consolidé

(en milliers d'euros) Exercice 2020 Exercice
2019
     
Résultat net de l'ensemble consolidé 45 7 102
Dotations aux amortissements et provisions 10 142 15 648
Variation de juste valeur 449 (68)
Plus ou moins-values de cession 118 321
Résultat dans les sociétés mises en équivalence (20) 33
Capacité d'autofinancement après coût de l'endettement
financier net et impôt
10 734 23 036
Elimination de la charge d'impôt 1 148 993
Elimination du coût de l'endettement financier net 607 1 136
Interêts sur dettes locatives 928 416
Capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement
financier net et impôt
13 417 25 581
Variation des stocks et en-cours 11 325 1 080
Variation des clients et autres débiteurs (441) 254
Variation des fournisseurs et autres créditeurs 4 128 (2 978)
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité 15 012 (1 644)
Impôt sur le résultat payé (1 593) (2 000)
Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles 26 836 21 937
Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles (1 998) (7 991)
Variation des autres actifs financiers 217 (256)
Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissement (1 781) (8 247)
Variation de dépôts reçus - (1 000)
Remboursements d'emprunts yc tirages nets s/ lignes de crédit (2 583) (4 410)
Remboursements des dettes locatives sur contrats de location (9 341) (9 186)
Coûts de la dette financière nette: Intérêts nets payés (377) (690)
Intérêts sur dettes locatives (928) (931)
Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement (13 229) (16 217)
Variation de la trésorerie et équivalents de trésorerie 11 826 (2 527)
     
Trésorerie d'ouverture 26 093 28 477
Effet de la variation des taux de change (660) 143
Trésorerie de clôture 37 259 26 093
Variation nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie 11 826 (2 527)

Variation des capitaux propres consolidés

La variation des capitaux propres au 31 décembre 2020 se présente de la façon suivante :

(en milliers d'euros)  Capital  Réserves liées au capital  Réserves et résultats consolidés  Résultats enregistrés directement en capitaux propres  Part revenant au Groupe  Part revenant aux intérêts non contrôlés  Total capitaux propres
Au 1er janvier 2020 20 768 24 829 20 101 (2 037) 63 661 666 64 327
Résultat net - - 64 - 64 (19) 45
Autres éléments du résultat global :              
Variations de juste valeur et transferts en résultat liés aux instruments financiers       27 2
Communiqués de presse

Publications précédentes

Nos portefeuilles
Performances actualisées le 01/05/2021
Croissance : +881.38%
Depuis sa création en 2001
Rendement : +194.8%
Depuis sa création en 2012
Déposées à la Bibliothèque Nationale de France
Actuellement
Suivi de recommandation
Suivi de recommandation
Recommandation
Analyses technique
Analyses fondamentales