France Bourse
Abonnez-vous

La politique budgétaire ou l'économie sous perfusion forcée de l'Etat

Article du 29/12/2021
La crise sanitaire a poussé les états à adopter des politiques budgétaires inédites.

La politique budgétaire se définit comme la volonté délibérée de la part d’un gouvernement de modifier les dépenses publiques et les prélèvements obligatoires en vue d’atteindre certains objectifs tels que le plein emploi, la stabilité des prix et la croissance économique à long terme. En général l'Etat opte pour une politique expansive en période de crise et pour une politique restrictive (ou de rigueur) en période de surchauffe.

La politique budgétaire des pays de la zone Euro est du ressort de chaque Etat mais tout de même encadrée par les règles du Pacte de stabilité et de croissance :
-la dette publique doit être inférieure à 60% du PIB du pays concerné.
-le déficit public doit être inférieur à 3% du PIB.

Avec la crise sanitaire, ces règles, qui étaient déjà mises à mal, ont littéralement explosé en miettes. Elles ont été assouplies et sont rediscutées. La plupart des pays ont mis en place des politiques budgétaires de relance pour relancer rapidement leur économie suite à la crise causée par le Covid-19.
Ainsi pour ce qui est de la France, le gouvernement a décidé d’un plan de relance exceptionnel de 100 milliards d’euros pour relancer rapidement l’activité économique.
Ce plan de relance est déployé par le gouvernement autour de trois volets :
– La transition écologique avec des mesures concrètes telles que ma prime renov ou la prime à la conversion.
- La competitivité avec par exemple des des baisses d’impôts de production ou encore des aides pour la transformation numérique des TPE/PME.
- La cohésion avec des aides aux employeurs qui recrutent en apprentissage notamment.
Enfin à l’échelle européenne, les chefs d’État et de gouvernement se sont mis d’accord pour un plan de relance concerté de 750 milliards d’euros pour la période 2021-2023. Un dispositif inédit dans le montant et les objectifs.Pour finir, il faut savoir qu’une politique budgétaire de relance bute toutefois sur un certain nombre de limites. L’endettement public devient trop important et complique les possibilités d’emprunt futur de l’Etat. Ainsi en France la dette publique est désormais de 120% du PIB...

Jean-David Haddad
Nos portefeuilles
Performances actualisées le 19/04/2022
Croissance : 824.4%
Depuis sa création en 2001
Rendement : 240.2%
Depuis sa création en 2012
Déposées à la Bibliothèque Nationale de France
Actuellement
Avis JDH
Recommandation
Avis JDH
Analyses technique
Analyses fondamentales