Francebourse connait des difficultées technique. Nos techniciens font le maximum...

France Bourse : actualité de la bourse de Paris

L'actualité de la bourse de Paris vous intéresse ? Rejoignez les membres de France Bourse et découvrez les judicieux conseils de Jean-David Haddad pour optimiser vos placements boursiers. Avec France Bourse, le Cac 40 et toute la bourse de Paris n'auront plus aucun secret pour vous ! Bourse et Cac 40 : c'est sur France Bourse que cela se passe.

Mot de passe oublié ? S'inscrire
Accueil >> Interviews >> En exclusivité pour nos lecteurs, interview des dirigeants d'OPTY-FIBRE, une potentielle IPO
Article du 03/06/2019

En exclusivité pour nos lecteurs, interview des dirigeants d'OPTY-FIBRE, une potentielle IPO

JDH interviewe les dirigeants de la société Opty-Fibre, messieurs Loïc Vievard et Pascal Henry, une société qui espère s'introduire en bourse prochainement!


JDH : Bonjour messieurs Vievard et Henry, je vous propose de parler à nos lecteurs de votre entreprise Opty-Fibre dans le cadre de sa future et éventuelle introduction en bourse. Pouvez-vous en quelques phrases décrire son activité?

LV et PH : OPTY Fibre a été créé en avril 2014. OPTY-FIBRE est l’assemblage de plusieurs expertises des métiers des Télécoms. Les études avec lesquelles nous avons démarré, les travaux que nous avons lancés cinq mois plus tard et la négociation initialisée l’année suivante.
L’entreprise intervient également sur les réseaux courants faibles, vidéo-surveillance ... Notre entreprise est domiciliée dans les Vosges et a déployée une agence à DIJON, il y a trois ans maintenant.

JDH : Quelle est la place de chacun de vous dans cette société ?

PH : Je m’occupe dans les grandes lignes de la gestion/finance, du suivi de production et de la prospective, Monsieur Vievard est le dirigeant.

JDH : On entend parler de la fibre optique depuis 20 ans, d'ailleurs il y eut un engouement sur les valeurs de ce secteur lors de la bulle des années 2000. Etait-ce en fait trop tôt à cette époque?

LV : La bulle Internet des années 2000 correspondait à une spéculation sur le potentiel d’entreprises en devenir mais pas spécialement spécialisées en fibres optiques. L’engouement était sur les valeurs Techs en général alors que le secteur en était à ses balbutiements et les valorisations ubuesques au regard des projets annoncés. Maintenant, le secteur est mieux compris par les investisseurs et le potentiel des entreprises spécialisées en fibres optiques mieux valorisable. Le Plan Très Haut Débit apportant une lisibilité pour ces entreprises.

JDH : Aujourd'hui, peut-on dire que ce sera un des secteurs d'activité qui connaitra une forte croissance sur la décennie à venir?

LV et PH : La fibre optique fait partie des secteurs en forte croissance pour les dix prochaines années. Il faudra construire les réseaux, les maintenir et les faire évoluer en fonction des constructions neuves. S’y grefferont également les activités liés au Très Haut Débit et les nouveaux métiers à venir.

JDH : Votre entreprise est en concurrence avec de nombreuses autres. Qu'est-ce qui vous permet de vous différencier?

PH : Aujourd’hui la majorité des TPE/PME ne propose qu’une prestation d’études ou de travaux à leurs clients. OPTY-FIBRE peut intervenir sur l’ensemble de la chaine de valeur d’un projet, de la pré-étude aux travaux.
Notre organisation par agence nous permet d’être proche de nos clients. Chaque agence est organisée en services négo, études et travaux pour assurer cette proximité sur nos deux cœurs de métier.
Nos 48 salariés, tous polyvalents, dans leur compétence études ou travaux, peuvent également intervenir sur l’ensemble du territoire si nos clients nous le demandent.

JDH : Parlons chiffres. Quel est votre chiffre d'affaires réalisé en 2018? Attendu en 2019?

PH : Sur l’exercice clôturé au 30 juin 2018 nous avons fait 2 M€ de chiffre d’affaires. Nous prévoyons 2.6 M€ pour cet exercice.

JDH : A quel taux de croissance du CA peut-on s'attendre sur les années qui suivent?

PH : Nous estimons à 30% la croissance annuelle en moyenne pour notre société, hors croissance externe qui pourrait d'ailleurs être envisagée.

JDH : Combien de salariés votre structure compte-t-elle?

LV : OPTY-FIBRE compte actuellement 48 salariés.

JDH : Etes-vous à ce jour rentables?

PH : Notre entreprise est rentable depuis sa création. C’est un gage de sécurité pour nos clients. Ils peuvent s’appuyer sur une entreprise qui aura la possibilité d’investir pour les accompagner dans leur développement.

JDH : Est-ce une activité pouvant générer de fortes marges à long terme?

PH : La marge est stable et assez bonne. Nous partons du principe qu’il est préférable de maintenir une marge stable sur du long terme plutôt que de prendre des risques inconsidérés pour améliorer artificiellement une marge sur une période courte. Et mettre ainsi la société en péril.
De plus, nos activités permettront des relais de croissance pour améliorer la marge

JDH : Y a-t-il une forme de récurrence dans votre métier?

PH : Pas réellement de récurrence à moins de s’orienter vers la maintenance des installations. Piste que nous n’excluons pas de travailler dans quelques années. Nous sommes plus sur une forme de reconnaissance au regard des compétences et des solutions que nous pouvons apporter à nos clients.

JDH : Comment voyez-vous votre entreprise dans 5 ans?

PH : Une multinationale avec un agence sur Mars.

JDH : Pourquoi vous introduire en bourse? Venez-vous y chercher des fonds? de la notoriété?

PH : Nous voulons nous introduire en bourse pour apporter de la crédibilité et la notoriété à notre société. Nous n’avons à ce jour pas de besoin de financement.

JDH : De nombreuses sociétés d'Access communiquent peu, ou pas du tout, malgré les obligations légales. Avez-vous l'intention de communiquer régulièrement, en particulier vis-à-vis des actionnaires individuels?

PH : A travers la bourse, nous voulons asseoir notre crédibilité et notre notoriété. Par conséquent, nous avons prévu de communiquer sur les événements importants qui vont jalonner le parcours d’OPTY-FIBRE. Nous allons investir fortement dans notre site Internet afin de montrer la vie de l’entreprise dans sa globalité et pas uniquement financière. Les actionnaires individuels pourront ainsi être informés de toutes nos actions et ainsi mieux comprendre les valeurs qui animent notre entreprise.

JDH : Envisagez-vous des opérations d'internationalisation?

LV : Notre objectif pour cette année est de bien engager notre entrée en bourse et de satisfaire les actionnaires qui nous feront confiance. La bourse ouvre le champ des possibilités et nous étudierons toutes les opportunités qui se présenteront. En gardant toujours à l’esprit, les valeurs qui nous animent.

JDH : Enfin dernière question, habituelle pour un chef d’entreprise que j’interviewe pour la première fois… Y a-t-il un patron que vous admirez, auquel vous aimeriez vous identifier ? :

PH : Bernard TAPIE pour sa combativité toujours intacte à ce jour.

LV : Mes propres parents pour leur combativité également, qu'ils m'ont transmis

JDH : Merci messieurs pour permettre à nos lecteurs de découvrir cette société en avant-première!
 
Retour à la liste d'article Inscription gratuite