France Bourse
Abonnez-vous

Principes de fonctionnement du marché libre

Article du 10/02/2009
Nous allons vous exposer les principes de fonctionnement du marché libre, un marché particulier, vecteur de nombreuses pépites mais aussi de mirages (pour rester poli)...
Bien sur, vous aurez besoin de recommandations pour y investir, mais avant toute chose, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement de ce marché

Un marché au comptant

Le Marché Libre est un marché non réglementé qui fonctionne au comptant. Lorsque vous achetez une action, vous l’avez immédiatement en portefeuille.

Un marché non réglementé
Le Marché Libre n’est pas un marché réglementé. Par conséquent, les entreprises ne sont pas tenues aux obligations en vigueur sur les marchés réglementés. Par exemple :
- aucun pourcentage minimal du capital n’est imposé pour l’ouverture auprès du public ;
- les organismes financiers comme Euronext ne connaissent pas les événements qui sont susceptibles d’influencer la vie des sociétés. Ils ne peuvent donc pas remettre à l’actionnaire ce genre d’information ;
- les sociétés du Marché Libre ne sont pas tenues de publier leurs comptes au Bulletin des annonces légales obligatoires (Balo) ;
- les obligations comptables sont celles de leurs formes juridiques ;
- les entreprises n’ont aucune obligation de publication de chiffre d'affaires trimestriel ou semestriel ;
- les investisseurs ne sont pas contraints de déclarer à l’AMF le franchissement de seuil dans le capital d’une entreprise du Marché Libre ;
- enfin, dans le cas d’une offre public d’achat, aucun cours minimal ne peut être garanti.

La cotation au fixing

Les actions du Marché Libre sont cotées une fois par jour à 15 h 00. Euronext confronte tous les ordres d’achat et de vente dans le carnet d’ordres et fixe le prix. Cet organisme se donne le droit de modifier les règles en vigueur afin de faciliter les cotations. Par exemple, en cas de forts volumes, il peut augmenter la plage horaire des passages d’ordres après 15 h 00.

Pour être sûr d’être exécuté, vous devez passer des ordres « OUV » pour ouverture ou bien « MX » pour "au mieux". Ces deux types d’ordres sont des ordres « à tout prix ».
Le premier, OUV, n'est pas dangereux pour le titre tandis que le second l'est.
En effet, prenons un exemple :

ACHAT VENTE
60 13€ 100 OUV
20 12,9€
500 8€

si il y a 100 titres à la vente A L'OUVERTURE, et qu'en face il y a 60 titres à l'achat à 13€ puis 20 titres à 12,9€ puis qu'ensuite on descend sous le seuil de réservation à la baisse (-10% par rapport au cours de la veille), seuls les 80 titres seront exécutés. Il y en aura 60 échangés à 13€ et 20 à 12,9€. Les 20 titres restants à la vente seront remis sur le marché le lendemain.
Dans le cas d'un ordre MX, c'est TOUT OU RIEN! Autrement dit, dans le cas présent, il y aurait une réservation à la baisse car la totalité des 100 titres ne pourrait pas être vendue.

Les ordres à prix limité ne sont exécutés que si une quantité suffisante d’actions a été échangée

En conclusion : ne mettez JAMAIS d'ordres de vente MX sur le marché libre, même si vous voulez vendre, car vous risquez de provoquer une réservation à la baisse


La règle des +/- 10 %

Une action du Marché Libre peut être réservée à la hausse ou à la baisse donc incotable pendant 24 heures ou plus. Pour cela, elle doit ouvrir avec un gain ou une perte supérieure à + 10 %. Lorsque vous voyez à côté du nom de l’action la lettre (H), il s’agit d’une suspension de cotation. Le lendemain, si les futurs actionnaires laissent leurs ordres, les seuils de cotation seront modifiés en prenant en compte une nouvelle fourchette de variation.

Exemple : l’action AZE vaut 10 euros. Elle est réservée à la hausse AZE (H). Son nouveau prix théorique est de 11 euros. L’action peut être réservée à la hausse pendant plusieurs jours. Elle passera donc de 10 euros à 11 euros, puis à 12,10 euros et ainsi de suite. Tant que la confrontation « Achat / Vente » est en dehors de la fourchette de cotation, l’action reste suspendue. Une fois le prix d’équilibre obtenu, l’action peut reprendre sa cotation normale.
A la baisse, l’action connaît les mêmes règles. On dit qu’elle est réservée à la baisse et reste suspendue au minimum 24 heures, en repli théorique de 10 %. Vous pouvez voir cette fois-ci la lettre (B) à côté du nom de l’action. L’action AZE, qui vaut toujours 10 euros, peut passer à 9 euros puis à 8,10 euros puis à 7,29 euros si elle est réservée trois jours consécutifs à la baisse.

Le problème de la liquidité


Acheter une action, c’est bien mais pouvoir la revendre, c’est mieux. Beaucoup de professionnels refusent de s’intéresser au Marché Libre car le montant des échanges journaliers est trop faible. Beaucoup de valeurs du Marché Libre ont en effet un volume moyen inférieur à 500 / 1 000 titres échangés par jour. En raison de ce manque de volume, on peut avoir des anomalies entre le prix d’achat et le prix de vente. Si un acheteur propose 5 euros et que le vendeur souhaite alléger sa position à 10 euros, vous comprenez bien qu’aucune transaction normale ne peut se faire.
L’investisseur particulier, au contraire, n’a pas cette contrainte. En général, il opère sur des montants raisonnables et peut acheter et vendre sans provoquer une déstabilisation du cours.


Conseils pour entrer et sortir facilement d’une valeur

Si vous voulez acheter ou vendre un titre, assurez-vous d’avoir la contre-partie en face. Dans certains cas, l’offre et la demande sont complètement disproportionnées. Pour éviter des soubresauts, il peut s’avérer intéressant de fractionner vos ordres en plusieurs petites quantités. Vous pouvez même vendre ou alléger votre position sur plusieurs jours. Profitez d’un courant acheteur pour sortir d’une position en douceur et d’un courant vendeur pour entrer sur le titre.

Beaucoup d’investisseurs fixent leurs ordres peu avant 15 h 00. C’est dans les cinq dernières minutes que le carnet d’ordres se remplit. Si vous passez votre ordre juste avant le fixing, vous aurez une idée précise du prix lors de la cotation à 15 h 00. Toutefois, opérez avec discrétion.



Le Marché Libre est un marché peu liquide où se retrouve aussi bien des futures pépites que des valeurs qui n’existeront plus dans quelques mois. Pour bien investir sur ce marché, il est utile de bien connaître la société. Sur ce marché, il s’agit plus d’un investissement à long terme que de spéculation à court terme. Quand nous étudions ce marché, nous sommes dans la peau d’un entrepreneur qui croit au potentiel de la valeur. C’est en quelque sorte une « chasse au trésor » boursier.

Francebourse.com














Nos portefeuilles
Performances actualisées le 01/12/2022
Croissance : 754%
Depuis sa création en 2001
Rendement : 247%
Depuis sa création en 2012
Déposées à la Bibliothèque Nationale de France
Actuellement
Recommandation
Suivi de recommandation
Avis JDH
Analyses technique
Analyses fondamentales