France Bourse
Abonnez-vous

Santé : 200 médicaments en libre accès dans les pharmacies

Article du 01/07/2008

Le décret permettant la vente en accès libre dans les pharmacies de certains médicaments destinés à traiter des symptômes courants et bénins a été publié au Journal officiel. Le décret modifie le code de la santé publique pour permettre au pharmacien de « rendre directement accessibles au public les médicaments de médication officinale » dont la liste sera présentée ce matin par la ministre Roselyne Bachelot et sera publiée au Journal Officiel et sur le site Internet de l’Afssaps.
La liste des produits concernés, dits « médicaments de médication officinale », plus de 200 selon le ministère de la Santé, est fixée par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), précise le texte. Il s’agit de médicaments vendus sans ordonnance, notamment contre la douleur ou la toux ou encore de substituts nicotiniques.
« Ces médicaments doivent être présentés dans un espace dédié, clairement identifié et situé à proximité immédiate des postes de dispensation des médicaments et d'alimentation du dossier pharmaceutique », précise le texte, « de façon à permettre un contrôle effectif du pharmacien ».
Il prévoit que le pharmacien mette « à la disposition du public les informations émanant des autorités de santé relatives au bon usage des médicaments de médication officinale ».
Le décret précise également que le conditionnement de ces médicaments proposés en libre accès « est adapté à la posologie et à la durée de traitement recommandées dans la notice ».
Jusqu’à présent, seuls les produits de parapharmacie étaient en libre accès pour les clients-patients des 23 000 pharmacies françaises. Tous les médicaments, même non remboursés et vendus sans ordonnance, demeuraient installés « derrière le comptoir », hors de portée des clients-patients.
Un des objectifs de la mesure est de faire bénéficier le patient d’une baisse des prix en faisant jouer la concurrence. Les groupes pharmaceutiques se sont engagés en avril à garantir des prix « maîtrisés » pour les médicaments vendus en libre accès en pharmacie. L’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une auto-médication responsable (Afipa) estime que les prix de ces médicaments devraient légèrement baisser du fait d’une concurrence accrue entre marques mais elle ne s’attend pas à une envolée des ventes.



Sur le même sujet
Nos portefeuilles
Performances actualisées le 01/12/2022
Croissance : 754%
Depuis sa création en 2001
Rendement : 247%
Depuis sa création en 2012
Déposées à la Bibliothèque Nationale de France
Actuellement
Recommandation
Avis JDH
Avis JDH
Analyses technique
Analyses fondamentales